1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer
  • Le danger des OGM

    Le danger des OGM

  • Redonner à la religion ses lettres de noblesse

    Redonner à la religion ses lettres de noblesse

  • Que l’arbre soit vivant en nous

    Que l’arbre soit vivant en nous

  • La ronde des Archanges

    La ronde des Archanges

  • Sur les traces des Cathares

    Sur les traces des Cathares

  • Une première église pour le diocèse du Québec

    Une première église pour le diocèse du Québec

  • Le divorce

    Le divorce

  • Nouvelle révélation de Marie

    Nouvelle révélation de Marie

Le danger des OGM

Le danger des OGM

Le débat sur les OGM (organisme génétiquement modifié) ne cesse de rebondir d’année en année, à travers lequel il est aisé de percevoir une sorte d’obscurantisme caché que révèle le flou engendré par les partisans de cette nouvelle agriculture qui suscite tant d’inquiétudes et d’interrogations de la part de ses détracteurs. En effet, il semble y avoir plus de clarté et de conscience de la part de ces derniers que de ceux qui en font la promotion.

Lire la suite...

Redonner à la religion ses lettres de noblesse

Redonner à la religion ses lettres de noblesse

Malgré tout, l’homme est sur la terre l’être qui a reçu des dons sacrés. Par sa conscience, sa pensée, son regard, sa parole, ses sentiments, sa volonté, ses mains, ses pieds... il a ce grand pouvoir d’agir sur sa destinée et celle de tous les êtres et règnes qui l’entourent. Il a le pouvoir de faire apparaître en eux la Lumière, la grandeur et la Divinité à travers ses actes.

Lire la suite...

Que l’arbre soit vivant en nous

Que l’arbre soit vivant en nous

L’arbre est un être vivant. Il est capable de se lier à l’humain qui est prêt à écouter son message, prêt à communier avec lui. Celui-là doit être relié à une tradition, à une communauté fidèles à l’origine de la vie, à la Lumière éternelle, au Père et à la Mère. L’arbre est un frère qui n’a pas le même aspect, la même apparence et les mêmes capacités que nous. Nous devons le considérer comme un petit frère qui a besoin de nous pour évoluer et accomplir sa destinée.

Lire la suite...

La ronde des Archanges

La ronde des Archanges

Depuis des millénaires la tradition des Esséniens a apporté à l’humanité une grande sagesse de vie. Cette sagesse a permis à des milliers d’êtres de trouver le chemin de leur âme, ils ont eu la chance de découvrir les lois de l’univers. les Esséniens ont de tout temps reconnu les Maîtres et ont évolué à travers le temps comme des étudiants de la vie véritable.  L’enseignement essénien est adapté à l’époque moderne et vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour faire face aux influences actuelles.

Lire la suite...

Sur les traces des Cathares

Sur les traces des Cathares

En septembre dernier, une centaine d’Esséniens ont participé à un séminaire en pays cathare, en compagnie d’Olivier Manitara. Fut ainsi créé un véritable « circuit initiatique cathare-essénien », qui sera certainement proposé régulièrement dans l’avenir et animé par des prêtres et vestales, pour faire connaître une facette du Catharisme qui a été perdue et occultée au fil des siècles.

Lire la suite...

Une première église pour le diocèse du Québec

Une première église pour le diocèse du Québec

En septembre 2012, des Esséniens du Québec ontacheté une belle petite église chrétienne à Birchton, à cinq minutes en voiture du Village Essénien de Cookshire.
Diverses activités pourront se dérouler dans ce lieu : conférences, rituels, chant choral, mariages, baptêmes, bénédictions pour les récoltes, etc.

Lire la suite...

Le divorce

Le divorce

Une intelligence sombre que tous les humains bannissent de leur conscience, mais qui existe bel et bien, s’ingénie à jouer avec leur stabilité. Ce n’est pas parce que nous avons formé une famille stable que nous sommes à l’abri de cette intelligence, bien au contraire. L’homme étant l’enjeu majeur de son existence, elle n’a de cesse de comploter pour le faire chuter.

Lire la suite...

Nouvelle révélation de Marie

Nouvelle révélation de Marie

Les mystères de la Vierge Marie ontils vraiment été compris ? Le mystère de la naissance de Jésus sur la terre a-t-il jamais été éclairé ? Les écrits religieux nous ont souvent laissés sur notre faim, dans un flou, présentant une théorie simpliste qui ne nous a pas permis d’accéder à des mondes d’intelligence ni de nous relier avec la splendeur des mondes supérieurs.

Lire la suite...
Previous
Next

Que l’arbre soit vivant en nous

arbre-360-220L’arbre est un être vivant. Il est capable de se lier à l’humain qui est prêt à écouter son message, prêt à communier avec lui. Celui-là doit être relié à une tradition, à une communauté fidèles à l’origine de la vie, à la Lumière éternelle, au Père et à la Mère. L’arbre est un frère qui n’a pas le même aspect, la même apparence et les mêmes capacités que nous. Nous devons le considérer comme un petit frère qui a besoin de nous pour évoluer et accomplir sa destinée.

Nous devons éveiller les arbres en allant à leur rencontre, en en touchant un tous les jours par exemple, pas seulement physiquement mais aussi intérieurement, en faisant des prières avec le coeur et grâce à l’Enseignement de la sagesse, comme le faisaient nos ancêtres dans les différentes traditions. Tout cela permet au corps de l’arbre de s’éveiller et de faire descendre son âme pour qu’elle agisse et réalise son dessein.

L'arbre est un petit frère qui ne sait pas encore marcher ni parler. Mais comme un petit frère, si on en prend soin, il peut devenir grand et alors il vivra avec nous, nous pourrons compter sur lui et nous nous sentirons moins seuls. L’arbre est essentiel pour vivre en être humain véritable ; il est la structure, le modèle d’une vie conforme à la lumière intérieure que chacun porte.

Dans la tradition amérindienne, l’arbre était respecté ; certains connaissaient le secret de l’arbre dans la vie d’un homme et d’une femme, les diverses influences qui animent les hommes. Ils avaient des alliances avec le monde végétal. Dans la tradition hébraïque, la Kabbale nous enseigne les mystères de la vie de l’homme et de l’univers par un Arbre de Vie comportant différentes sphères de forces.
Bouddha a été enseigné par un arbre. C’est l’être d’un arbre qui l’a amené jusqu’à l’illumination. Chez les Celtes, l’arbre était sacré. Il représentait les forces qui animent les hommes à partir de leur naissance. C’est ainsi qu’ils établirent une astrologie basée sur différentes espèces d’arbre (sorbier, saule pleureur, chêne, houx, érable, noyer...). En effet, les Celtes avaient une alliance avec l’être de l’arbre. Les druides en particulier travaillaient magiquement avec les arbres pour obtenir leur bénédiction, leur sagesse, leur protection. Ainsi, ils identifièrent des vertus associées aux différentes espèces et ils s’en servaient pour soigner leurs proches et les autres habitants de leurs villages.
Par leur alliance avec les arbres et les animaux, les druides avaient acquis un haut savoir pour vivre en harmonie avec tous les êtres vivants. Si les Celtes avaient été plus forts, s’ils étaient restés sur leurs terres, la culture des Européens serait différente. Par exemple, le chêne et le châtaignier seraient beaucoup plus présents dans leur façon de vivre, comme cela se passe pour les Québécois avec l’érable et son sucre. Ces arbres auraient pu leur donner une partie d’eux-mêmes et les soigner, les protéger, contribuer davantage à leur vie.


Aujourd’hui, l’arbre n’est plus respecté, la culture occidentale ne le considère plus comme un ami et un être vivant qui peut protéger, enseigner et guider. La science nous en présente une vision étriquée en disant presque seulement qu’il est là pour transformer le CO2 en dioxygène. Pour nous et les traditions vivantes, l’arbre joue beaucoup plus que ce simple rôle. C’est un être merveilleux qui a la capacité de te montrer qui tu es et aussi comment tu dois vivre et où tu vas.

Les Dieux originels ont créé l’arbre, l’intelligence de l’arbre, les génies, les esprits et les égrégores de l’arbre et ont mis des écritures divines en lui, des messages tels que :

  • l’homme doit, comme l’arbre, être droit, aller vers le haut, être relié aux étoiles dans sa tête et ses pensées et à la Mère-Terre par des oeuvres, des actes divins et bénéfiques pour le Bien commun
  • l’homme doit amener le minéral, le végétal et l’animal vers le soleil, vers une sublimation ; par l’idée qu’il se fait d’eux, par sa pensée et sa parole vivantes, il doit voir une âme, un sens grand et digne en eux
  • l’homme a trois parties en lui : les racines reliées à la volonté, le tronc relié au coeur, les feuilles reliées aux pensées ; elles doivent être harmonisées et ne faire plus qu’un.

Arbre sacrée L’arbre peut t’éveiller et te faire prendre de l’altitude dans ta façon de regarder la vie. Lui, il vit dans sa cime et quand tu t’approches réellement de lui pour communier avec lui, il t’y emmène et là, comme sur une montagne, tu peux regarder le monde d’en haut et te réjouir de la vie, trouver le silence et la paix. Il peut aussi te reconnecter avec les étoiles et t’ouvrir le coeur au chant d’amour qui nous baigne dans l’omniprésence et dont nous sommes inconscients. Il peut nous apporter beaucoup plus que ce que les scientifiques et la pensée populaire peuvent croire et comprendre. Il peut nous apporter des choses inestimables aux yeux de notre âme et de la Lumière.
La Terre-Mère donne à l’arbre la possibilité de grandir, de s’épanouir et de produire des fruits pour tous les êtres. Le cerisier, le pommier, le poirier, par exemple, sont exceptionnels, ils sont la manifestation de la grande Intelligence de la vie. Ils sont là comme des modèles, si on sait bien les voir. L’arbre nous dit que nous devons devenir comme lui, être stable, fort et droit, savoir vivre pour donner aux autres, être ouvert et accueillir la vie. Seulement, l’homme d’aujourd’hui ne sait pas être un arbre, il ne sait pas communier avec lui pour donner lui aussi des fruits et devenir bienfaisant et bénéfique. Les dirigeants ont perdu cette alliance avec la Terre-Mère et les arbres, et le peuple en est donc privé. La Terre-Mère et l’Intelligence de la vie, de la nature ont la capacité de reprendre ce qui a été offert et prêté. Comme la vie, l’âme, le coeur, le corps, la pensée sont des outils qui nous sont prêtés afin que nous réalisions un but bien précis : la volonté de l’Esprit, de Dieu, du Père, celle d’évoluer vers la Lumière originelle. Si les humains ne deviennent pas des arbres, ou au moins des fleurs, la Terre-Mère reprendra cette opportunité d’évolution, car elle doit être respectée dans la pensée, le coeur, la volonté et les actes. Tu serais alors, comme l’a dit Jésus, un « mortvivant ». Alors, notre frère, notre soeur qui nous lis, éveille-toi !!! Saisis l’opportunité que t’offre cette vie pour t’associer avec l’Arbre de la Vie et retrouver le chemin de l’harmonie. L’arbre nous enseigne que lorsque l’on veut véritablement s’unir avec sa partie supérieure, son âme, et devenir une nourriture vivante pour l’autre, être capable de produire des fruits, il faut se mettre en chemin et trouver sa place, son rôle dans la vie des hommes, dans la nature et dans l’univers tout entier. Il faut retrouver sa tradition pour remonter à son origine et s’unir avec la Lumière grande et belle. Cela nous est enseigné par les racines, qui sont fondamentales.

À l’image de l’arbre, le chercheur de la vraie Lumière doit pour ainsi dire développer une entreprise avec ses dons et ce qu’il sait faire pour vivre dans le monde des racines, qui est en fait celui de l’homme. Il aura ensuite la force vitale pour élaborer une tige et des feuilles afin d’honorer les mondes supérieurs. Alors la merveille des merveilles pourra apparaître, sa vie pourra donner des fruits de sagesse par ses oeuvres et son entreprise consacrées au service du Divin.
Arbre Notre frère l’arbre va chercher sa nourriture dans le sol. Sa sève se remplit de minéraux. Elle s’élève vers le ciel pour se transformer en sucre et elle va là où il y a un besoin, là où la volonté qui la dirige le souhaite. Ainsi, l’organe subtil des racines apporte « l’argent », l’or blanc au tronc, son coeur doux et tendre, et à son esprit. La sève monte jusque dans les feuilles, se transforme avec la lumière du soleil en nourriture sucrée pour toutes les cellules de son corps. Ce constat nous rappelle un enseignement d’Hermès Thot dans la Table d’émeraude : « Il monte de la terre au ciel et derechef, il descend du ciel en terre. Il reçoit la force des choses d’en haut et d’en bas. Ainsi, tu auras la gloire de l’univers entier, par là toute obscurité s’enfuira de toi. » Il s’agit là évidemment de ce secret contenu dans la vie de l’arbre, de son sang et de sa sève, de sa force vitale. Et si ton sang, ton âme, ton eau font de même, tu recevras la grande force pour avoir la gloire dans tes réalisations et vivre dans la Lumière.
Dans notre frère l’arbre, il y a des fruits cachés et des fruits visibles. La sagesse nous montre qu’en réalité il y en a quatre sortes : deux dans le visible et deux dans le caché. Les fruits invisibles sont des fruits de terre et de feu. Les fruits visibles sont des fruits d’eau et d’air. L’arbre recèle des trésors qui apportent ce qui est bon à celui qui sait attendre la bonne heure, des trésors qui apportent l’harmonie là où il y a la maladie. L’arbre est comme une entreprise, il oeuvre jour et nuit. Cela ressemble au mystère d’Isis et d’Osiris qui se préparent à être parents. Il faut deux à trois années, dans le caché, pour arriver à faire une, puis deux, trois... fleurs.
Lorsque la fleur s’ouvre, le créateur de l’entreprise doit être vigilant, il doit la protéger des êtres qui ont le pouvoir de féconder et ne laisser que le bon se développer.
Chaque pas ou pousse posé est comme une fleur, qui fécondée, donnera des fruits. On reconnaît un arbre à ses fruits, dit le proverbe. Nous pourrions dire aussi : « Mange le fruit et observe ce qui se passe dans ta vie. Ainsi, tu verras quel arbre grandit à l’intérieur comme à l’extérieur de toi, ce qui fait mal, ce qui est neutre, ce qui est bénéfique pour toi, pour l’autre et pour le monde entier. » N’oublie pas que nous sommes tous reliés par nos pensées et nos actes, que nous vivons tous sur la même terre et respirons tous le même air. 

Willy et émily Combativité, hiérogrammates D’après des enseignements d’Olivier Manitara

Les Esséniens

Qui est en ligne ?

Nous avons 585 invités et aucun membre en ligne